xport_lowdef_b2berlin-2.jpg

Photographie Emmanuel Ligner

Corinne Baud // Sculpteur

Atelier à Nantes 

baudcorinne@yahoo.fr

N°SIRET : 794 219 907 00035

N°MDA : B319389

Je suis sculpteur en taille directe.

Mon engagement de sculpteur se définit par une pratique plastique alliant gestes ancestraux et contemporains. Cela m'amène à interroger formes, matériaux et espace. Je confronte par ailleurs mon travail de sculpteur en me déplaçant dans différents lieux, en participant notamment à des résidences (Roumanie, Angleterre, Emirats Arabe Unis, Chine), confrontant mon travail et mon corps à de nouveaux milieux et enjeux créant une rupture avec des habitudes de faire.

Je taille, j'assemble, je couds, je marche, et j'écris.

Il y a un travail en atelier et une itinérance.

Les différents lieux et milieux constituent la matière de mon travail.

Ce sont des lieux d'échanges et de solitude. 

Après des études aux Beaux Arts de Toulouse, j'intègre l’atelier de Sylvie Lejeune, aux ateliers Beaux Arts de Paris, durant 4 ans pour une formation professionnelle.

J'y découvre la sculpture en taille directe, et cette capacité à libérer de l’énergie, la puissance des gestes, l’échange troublant et émouvant qu’il y a entre le corps et la matière brute du bois.

J'y développe un goût pour l’expérimentation de gestes et outils, le mélange des matériaux intégrés au bois, ainsi qu’une forte sensibilité pour le bois. Le rapport brut du corps et de la matière m'évoque le rapport homme et nature.

Après ma formation professionnelle aux ABA de Paris, je travaille sur différents projets d’expositions, participe à des résidences, et développe un travail contemporain en sculpture taille directe.

J'ouvre un atelier à Nantes pour sensibiliser enfants et adulte à la pratique de la taille directe, souvent écartée à tort de l’art contemporain. Je propose régulièrement des initiations à la sculpture en taille directe dans les écoles, désireuse de sensibiliser le plus grand nombre à cet art.

En mars 2017, je suis en contact avec une jeune maison d’édition nantaise qui promeut le travail d’artistes émergents, et qui souhaite créer un ouvrage d'art sur mon travail, sensibilisée et touchée par mon univers artistique et désireuse de mettre en valeur la sculpture en taille directe.

Un an après, le livre « Terre de Bêtes » est imprimé. Un long travail qui me plonge  dans 10 ans de carnets de recherche et d’écrits. Une immersion dans laquelle je puise pour écrire sur mon travail et sur les liens forts qui m’unissent à la sculpture en taille directe.

Je m'intéresse aux liens que tisse l’homme à la nature, son rapport à la terre et au temps, ce qu’il en fait, ce qu’il a oublié aussi.

J'ai commencé un processus de recherches sur différents thèmes : notre rapport à la chasse, à la nourriture, aux bêtes, et depuis peu au végétal. Ces recherches m’ont amenée à me poser la question de la confrontation du corps avec son milieu, le corps qui se modifie.

Ma pratique artistique se concentre essentiellement sur l’observation de la nature.

Le point de départ de ce questionnement viendrait de souvenirs, de gestes et de lieux familiers, connus enfant et propices à développer un vaste territoire de recherches. En découle la fabrique de petites choses, le besoin d'expérimenter des matières, la nécessité d’arpenter des terres connues ou inconnues, d'être dans un silence et un temps lent de travail.

Il y aurait comme une connexion avec un temps d’avant pour mieux cerner celui d'aujourd’hui.

Mon travail se fait à partir d'instants présent ou passé, liés à un milieu : une promenade en forêts, une nuit avec les bêtes, un moment dans les champs en plein soleil, une roulade dans l'herbe, des mains qui préparent des viandes, ...

Des appuis nécessaires pour ancrer un questionnement et ouvrir un large territoire de recherches plastiques, pour aller chercher ce qui n’est plus ou qui perdure, qui s’use.

Il en résulte un constat, celui d’un rapport toujours constant de l’homme avec son milieu naturel.

Mes sculptures évoquent des bêtes, parlent de la chasse, des rituels, d’un rapport au temps, de la confrontation du corps avec le milieu et quelle forme ça peut prendre.

Une saveur animale et végétale reste omniprésente dans mon travail.

La sculpture me permet de donner corps à cette recherche.